deutsch dansk [sprog] english suomi francais Nederlandse taal Italiano português svenska español, castellano Ukrainian Български език/Bălgarski esik eesti keel język polski Romanian русский язык slovencina Türk dili, Türkçe magyar nyelv kroatisch

...ÉVENEMENTS À VENIR...ÉVENEMENTS À VENIR...ÉVENEMENTS À VENIR

leute.gif (12314 Byte)

+++++ Fin du monde +++++Tremblement de terre en russie +++++ Guerre civile en yougoslavie +++++ Expansion du sida +++++ Terreur +++++Pauvreté +++++ Inegalité entre les nations +++++ Déterioration du climat +++++ Hostilité envers les étrangers +++++

UN AVENIR PEU RELUISANT

Ces dernières années le monde a subi désastres après dé- sastres. Des sécheresses, des inondations, des cyclones dévastateurs, et des tremblements de terre se sont succédés inlassablement. Des millions de gens ont perdu la vie dans de terribles accidents sur la terre, sur la mer ou dans les airs; tandis que des millions d’autres meurent de faim, des nations comme le Brésil et le Mexique font faillite, incapables de payer leur dette. Les guerres, les mouvements nationaux, l’explosion démographique et la destruction continuelle de la nature poussent l’humanité à jeter un regard craintif vers l’avenir.

Bon nombre de ces événements sont clairement prophétisés dans la Bible Altarbib.JPG (14582 Byte)(Mt 24:4-31; Lc 21:25-28; Ap 6:12- 17;16;17;18). Dieu a toujours averti les gens des jugements à venir qui étaient le résultat de leur impiété. (Es 24:5-20; 46:9-10; Am 3:7; Ap 1:1)

 

LES LEÇONS A TIRER DU PASSÉ

Par exemple, Dieu a averti Noé du déluge à venir, Abraham et Lot de la destruction future des villes de Sodome et Gomorrhe et Moise des plaies d’Egypte.

Ces événements nous ont été rapportés aujourd’hui comme un avertissement pour nous aider à comprendre clairement que toutes les prophéties citées dans la Bible ont eu leur accomplissement et qu’elles se réaliseront dans l’avenir. (1 Cor 10:6-12; 2 P2:5-9; Héb 4:11)

Ainsi, nous trouvons le message, urgent, d’avertissement de Dieu à la dernière génération, représenté parbfk3enge.jpg (9330 Byte)

LE MESSAGE DES TROIS ANGES

que nous trouvons dans l’Apocalypse de Jean, le prophète, au chapitre 14. C’est le dernier appel de Dieu à tous les peuples avant le retour de Jésus-Christ comme Roi et Juge. Il contient le plus sérieux avertissement des Ecritures concernant des jugements à venir:

1. „Craignez Dieu et donnez-lui gloire; car l’heure de son jugement est venue: et adorez celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d’eaux."

2. „Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de sa débauche!"

3. „Si quelqu’un adore la bête et son image et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le souffre, devant les saints anges et devant l’Agneau. Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles et ils n’ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom." Ap 14:6-11

Cet avertissement est d’une importance vitale pour chac- un! Mais comment pouvons-nous éviter d’adorer la Bête et son Image ou de recevoir sa Marque si nous ne savons pas ce que représentent la Bête et son image? Le manque de connaissance à ce sujet a des conséquences fatales. "Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance." (Os 4:6; comparez Es 29:13-14)

Toutefois, Dieu a promis la compréhension aux justes (Pr 2:1-7; Dn 12:4,10; Mt 7:7-8).

„Je suis vivant!dit le Seigneur, l’Éternel, ce que je désire, ce n’est pas que le méchant meure, c’est qu’il change de conduite et qu’il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie, et pourquoi mourriez-vous, maison d’Israel?" Ez 33:11 (Comparez 2P3:10-11: Ml 3 :18-20)

 

QUELLE EST LA SIGNIFICATION DE CETTE BÊTE AVEC CETTE MARQUE UNIQUE?

Avant de discuter de la Bête elle-même, nous devons comprendre le contexte historique précédant la Bête. Le meilleur point de départ est le livre de Daniel, qui traite en profondeur de la prophétie, du 6ème siècle av. J.C. jusqu’à la fin des temps.

Stbild2F.JPG (37052 Byte)L’interprétation des symboles utilisés dans la prophétie biblique n’a pas été laissée au flair de l’homme. La Bible elle-même nous donne la clé de la compréhension (2 P1:20)

Dans la prophétie, une „bête" symbolise un roi ou un royaume. Ceci est clairement enseigné dans Dn 7:17,23: „Ces quatre grands animaux, ce sont quatre rois...le quatrième animal, c’est un quatrième royaume qui existera sur la terre..." Dans Dn 7:3, il est écrit: „Et quatre grands animaux sortirent de la mer...". La „mer" ou „l’eau" représente „des peuples, des foules, des nations et des langues." Ap 17:15 (Comparez Es 8:7). Au chapitre 7 de Daniel, le prophète voit les empires mondiaux à venir représentés par des bêtes. Nous trouvons une description parallèle dans Dn 2:27-45 ou des parties individuelles d’une statue symbolisent, de façon précise, le cours que suivra l’humanité.

loewe.jpg (25016 Byte)

 

LE LION

„Le premier était semblable à un lion..." Dn:7:4 (Comparez Dn 2:37-38). Ceci fait référence à l’empire mondial babylonien (608-538 av. J.C.) qui régnait en maître absolu à l’époque de Daniel. Au musée Pergamon de Berlin on peut encore admirer le lion ailé, témoin historique de cette periode.

 

baer.jpg (25685 Byte)L’OURS

„Et voici, un second animal était semblable à un ours, et se tenait sur un côté; il avait trois côtes dans la gueule entre les dents, et on lui disait: lève-toi, mange beaucoup de chair." Dn 7:5. Cette bête a la même signification que la poitrine et les bras d’argent dans Dn 2:32,39. Elle représente la puissance des deux empires de Médie et de Perse et remplace l’empire babylonien (538-331 av. J.C.). C’était une monarchie double avec les Mèdes gouvernant d’abord, puis, plus tard les Perses. Les deux bras et l’ours se tenant sur un côté soulignent cet aspect de la prophétie. Une partie serait plus forte que l’autre. Les trois côtes représentent les nations de Babylone, de Lydie et d’Egypte qui furent conquises par la Médeo-perse. pardel.jpg (31615 Byte)

 

LE LEOPARD

„Après cela je regardai, et voici, un autre était semblable à un léopard, et avait sur le dos quatre ailes comme un oiseau; cet animal avait quatre têtes et la domination lui fut donnée." Dn 7:6. Cette bête trouve aussi son équivalent dans Dn 2:32,39. C’était l’empire grec (331-168 av. J.C.), Alexandre le Grand, qui vainquit les Perses et quand il mourut, son royaume fut divisé en quatre parties, symbolisées par les quatre têtes (Macédoine, Thrace, Syrie et Egypte)

 

Tier4.jpg (30362 Byte)LA QUATRIÈME BÊTE

„Et après cela je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, il y avait un quatrième animal, terrible, épouvantable et extraordinairement fort; il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait, et il foulait aux pieds ce qui restait; il était différent de tous les animaux précédents, et il avait dix cornes." Dn 7:7. Nous trouvons aussi cette bête dans Dn 2:33-40. Le quatrième empire qui succéda à l’empire grec était l’empire romain (168 av. J.C.- 476 ap. J.C.). Elle était tellement différente des autres bêtes que Daniel vit en vision qu’il était incapable de la décrire. Les „dix cornes" de Dn 7:24 représentent „dix rois qui s’elèveront de ce royaume". Il est un fait historique que l’empire romain s’écroula en 476 ap. J.C. et à sa place surgirent 10 nouveaux royaumes qui sont les tribus germaniques qui constituent les états européens d’aujourd’hui. En parallèle avec Dn 7:7 nous trouvons que dans Dn 2:41,42 ceux-ci étaient symbolisés par les dix doigts de pied. Il s’agissait des tribus suivantes: 1. les Alamans (l’Allemagne), 2. les Francs (la France), 3. les Anglo-Saxons (la Grande-Bretagne), 4. les Burgondes (la Suisse), 5. les Visigoths (l’Espagne), 6. les Suèves (le Portugal), 7. les Lombards (L’Italie), 8. les Hérules, 9. les Vandales, 10. les Ostrogoths.klhorn.jpg (27105 Byte)

LA PETITE CORNE

„Je considérais les cornes, et voici, une autre petite corne sortit du milieu d’elles, et trois des premières cornes furent arrachées devant cette corne; et voici, elle avait des yeux comme des yeux d’homme, et une bouche qui parlait avec arrogance."Dn 7:8

LES DIFFÉRENTS SIGNES D’IDENTIFICATION DE LA PETITE CORNE:

1. Elle sortit „du milieu" des 10 cornes (royaumes), et trois des 10 premières cornes furent arrachées quand elle monta au pouvoir.

2. Dans Dn 7:24 il est dit ceci: la petite corne s’élèvera après les 10 cornes. Il n’y a qu’UNE puissance, dans toute l’histoire, qui corresponde à cette description. A Rome, au centre même de l’empire fracturé, s’éleva, après l’an 476 de notre ère, la Papauté, le gouvernement de l’Eglise Catholique dirigé par un homme. Quand elle monta au pouvoir, trois des tribus gothiques, (les Hérules, les Vandales et les Ostrogoths), „furent arrachées".Par le décret de l’empereur de la Rome orientale, Justinien (Codex Justianus) en 533 ap. J.C., l’évêque de Rome fut nommé chef de toutes les églises chrétiennes. Quand la dernière des trois tribus ariennes (les Ostrogoths) resista au décret en 538 ap. J.C., elle fut détruite et chassée de Rome par le général Bélisaire. C’était aussi l’époque où la Rome papale établit pleinement son pouvoir politique pour une période prophétisée. (voir explication plus loin).

afsg8-9.jpg (8216 Byte)3. Dans Dn 7:25 il est dit qu’il „opprimera les saints du Très-Haut", ce qui fait référence à la grande per- sécution des Chrétiens. Aucun lecteur de l’histoire ne niera que cette déclaration trouve aussi son accomplissement dans la papauté. Les terribles persécutions du sombre Moyen-Age (le bûcher, les croisades) sont bien connues et ont en effet noirci les pages de l’histoire.

4. Plus loin il est dit: „il espérera changer les temps et la loi..." Le système papal change précisément la loi de Dieu, les 10 commandements: il a enlevé du catéchisme le second commandement qui interdit le culte des images. Vatikan2dt.JPG (48542 Byte)Il a aussi changé le quatrième commandement, l’observation du Sabbat (l’unique commandement où il est question de temps), en déplaçant le jour de repos de Dieu du septième jour au premier jour de la semaine. (Comparez 2Th 2:3-4; Ps 94:20) Il a changé le „temps" de culte. Un faux jour d’adoration a été instauré. Au lieu du Sabbat du 7ème jour (voir Ex 20:8-11; 31:13,16,17; Ez 20:12; Es 56:2,3,6,7; Ps 89:35; Heb 4:1-11; Ja 2:10), originel, immuable, qui a été observé par Christ et les apôtres (Lc 4:16; Mt 24:20; Ac 13:42; Heb 4:10-11), le premier jour de la semaine (le „jour du soleil" paien) a été instauré, jour que Dieu n’a jamais commandé de sanctifier. Il a averti son peuple de ne pas accepter ce jour d’adoration (Ap 14:9-11; 16:2; 19:20; voir Ez 8:16-18)

 


5. „Et il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes... et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son
nom, son tabernacle et ceux qui habitent dans le ciel."
Ap 13:5-6 (Comparez Dn 7:8,25; 11:36; 2Th 2:3-4) Comment la Bible définit-elle le blasphème? Au cours d’un complot contre lui, Jésus fut accusé de blasphème „...parce que toi, qui es un homme, tu te fais Dieu"
Jn 10:33. Nous trouvons un autre type de blasphème dans Luc 5:21: „Qui est celui-ci qui profère des blasphèmes? Qui peut pardonner les péchés, si ce n’est Dieu seul?" Les deux formes de blasphèmes mentionnées s’appliquent à la papauté. („Sur cette terre, nous occupons la place du Dieu Tout-Puissant" Encyc.Pape Léon XIII, 20-6-1894). Souvent le pape est appelé „Saint Père", bien que Jésus ait interdit de s’adresser de la sorte à un homme (Mt 23:9), parce que cette appellation est réservée exclusivement au Père Céleste. (Jn 17:11)

6. Même la durée de la suprématie papale est prophétisée comme étant de trois temps et demi dans Dn 7:25;12:7 et Ap 12:14; de 42 mois dans Ap 11:2 et 13:5 et de 1260 jours dans Ap 11:3 et 12:6 . La mesure biblique pour les périodes prophétiques qui dit que 1 jour égale 1 an (Ez 4:6 et Num 14:34) permet de comprendre clairement que dans toutes ces références, il est question de la même période de temps de 1260 années réelles. Un „temps" selon leur compréhension signifiait un an. A cette époque ils calculaient en années lunaires de 360 jours par an. Un mois lunaire comportait 30 jours (voir la durée du déluge dans Gén 7:11, 24; 8:4; nous avons ici 150 jours qui correspondent à 5 mois) Par conséquent nous trouvons que 3 temps 1/2 (3 ans 1/2) multipliés par 12 mois équivalent à 42 mois, et 42 mois multipliés par 30 jours equivalent à 1260 jours, ou 1260 années réelles dans l’histoire. Nous voyons que cette période de temps a trouvé son accomplissement précis dans l’histoire de la papauté.

La destruction finale de l’Empire gothique oriental aux alentours de 538 ap. J.C. (qui était la dernière puissance ou „corne", qui résista à Rome), est généralement interprétée comme étant le début de la domination politique de la papauté. Quand nous commençons à compter 1260 ans à partir de cette période de l’histoire, nous arrivons à l’année 1798 ap. J.C. C’est précisément durant cette année-là que le Pape Pie VI fut fait prisonnier sous le commandement du général François Berthier. Le Pape Pie VI mourut en prison. La prophétie suivante était accomplie: „Si quelqu’un mène en captivité il ira en captivité." Ap 13:10 (Concordance N.T.). Jamais depuis cette date la papauté n’a exercé de nouveau une suprématie et une influence aussi claires. Une constitution démocratique fut établie, et Rome devint une république, et le pouvoir politique de Rome prit fin- exactement après 1260 ans, comme la prophétie l’avait prédit. Dans Ap 13:1-10, l’histoire du pouvoir papal est brièvement rapportée; comment il a surgi de l’empire romain paien, et comment à la fin il a reçu une blessure mortelle.

7. Dans Ap 13:3, il est dit: „Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort; mais sa blessure mortelle fut guérie. Remplie d’admiration, la terre entière suivit la bête." Ceci montre clairement que cette puissance existera jusqu’au retour du Christ (Comp. Dn 7:21-22)

8. Durant sa blessure mortelle et son retour au pouvoir, une autre bête se présente: „Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celle d’un agneau, et qui parlait comme un dragon. Elle exerçait toute l’autorité de la première bête, en sa présence, et elle obligeait la terre et ses habitants à adorer la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie." Ap 13:11-12

Les symboles: La signification:

1. Surgit de la terre environ (Ap.13,11).

1. Surgit d'une terre neuve ou peu habitée.
2. Surgit environ à l'époque où tombe la bête de la mer (1798, Ap.13,1.3.10). 2.  Devient une nation à l'époque du renversement papal(1763-1800).
3. A deux cornes semblables à celle d'un agneau (Ap.13,11). 3. Deux principes chrétiens lui donnent de la force (la liberté civile et religieuse).
4.  N'a pas de couronne sur ses cornes (Ap.13,11). 4. N'est pas une monarchieune sorte de république.
5. Exerce une puissance égale à celle de la première bête(Ap.13,12). 5. Devient une puissance mondiale formidable, voire suprême.

Usatier.JPG (29280 Byte)Quelle est la puissance décrite?

Une seule puissance dans l’histoire répond aux cinq traits caractéristiques donnés par cette prophétie: les Etats-Unis d’Amérique, qui se sont constitués au cours des années 1763-1800. Nous voyons d’après Ap 13:11-18, qu’elle a commencé avec une nature humble, mais qu’elle va croître jusqu’à devenir une puissance mondiale dominante au temps de la fin.

Il est prédit que l’Amérique fera une „Image de la Bête", qui obligera l’humanité à „adorer" la Bête dont la blessure avait été guérie. Cette image est une copie exacte de ce qu’a été la papauté pendant ses 1260 ans de pouvoir. Cette adoration décrite montre clairement qu’il s’agit d’une puissance politico-religieuse.

Dans Dn 3:5,10,14,18,28 il est clairement enseigné que toute révérence religieuse accordée à des images humaines ou à des symboles de puissance est de l’idolâtrie et est en contradiction avec le second commandement (Ex 20:4-6). Le dimanche est un signe de puissance, un signe de l’autorité papale à instaurer ses propres lois (voir plus bas l’autorité catholique selon ses propres sources!)

La prophétie révèle que l’Amérique imposera l’observation du dimanche (Marque de la Bête) en faisant une „Image". Cette Image n’est rien d’autre que le Protestantisme apostat, une union oecuménique des églises, qui s’uniera au gouvernement pour imposer des lois religieuses.

Le monde entier obéira à la loi de sanctification du dimanche. (Voir le livre „La loi du dimanche"). C’est la fierté de la papauté de penser qu’elle peut changer les 10 commandements, la loi de Dieu. Ceci sera une question décisive dans le futur, une question de vie ou de mort (Ap 13:14-15): obéir à Dieu ou aux commandements des hommes. (Ml 3:18-19; Ap 16:2).

Notez bien ceci: à cette époque l’Amérique fera „de grands prodiges, jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes..."  (Pensez à la bombe atomique sur Hiroshima en 1945, à la guerre aérienne en Irak en 1991, ou à l’accroissement des faux réveils des mouvements charismatiques qui ont commencé en Amérique.) „...Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, (comparez Mt 24:24), disant aux habitants de la terre de faire une image de la bête (la papauté) qui avait été blessée par l’épée et qui vivait."(Ap 13:13-14). La papauté proclame que le changement du Sabbat au premier jour de la semaine a été son fait et est la „Marque" de son autorité en matière de religion (comparez Dn 7:25).

L’observation du dimanche comme jour de culte est dûe à l’Eglise Catholique et ne peut être défendue qu’en utilisant des principes catholiques... Dans toutes les Ecritures, il n’y a pas un seul passage qui ordonne le transfert du culte du dernier jour de la semaine (le samedi) au premier jour (le dimanche)." „Catholic Press", Sydney, 25.8.1900).Papst.GIF (6616 Byte)

„Nous célébrons le dimanche au lieu du samedi parce que l’Eglise catholique a transféré le caractère sacré du samedi au dimanche au Concile de Laodicée en l’an 321 de notre ère." („The Converts Catechism of Catholic Doctrine" de P.Geiermann, travail du Pape Pie X, qui a reçu la „bénédiction apostolique" le 25.1.1910).

C’est l’Eglise Catholique qui a transféré le jour du repos du samedi au dimanche, premier jour de la semaine... A quelle église le monde civilisé obéit-il? Les Protestants...reconnaissent le grand respect dû à la Bible, et pourtant en célébrant le dimanche ils reconnaissent l’autorité de l’Eglise Catholique. La Bible dit: „Souviens-toi du jour du Sabbat pour le sanctifier"; mais l’Eglise Catholique dit: „Non, observe le premier jour de la semaine comme saint!"-et le monde entier lui obéit!" (Pater Enright, le 15.12.1889)

„Question: Comment peut-on prouver que l’église a le pouvoir d’instituer des jours fériés? Réponse: Par le fait qu’elle a transféré le Sabbat au dimanche, ce que les Protestants approuvent; là où il y a une contradiction évidente, c’est dans le fait qu’ils observent scrupu- leusement le dimanche mais ne font aucun cas des autres jours fériés qui ont été institués par la même Eglise." (Extrait de „Abridgement of Christian Doctrine" de H.Tuberville, Donay-Kolleg, 1649, p.58)

„La célébration du dimanche a toujours été un arrangement fait par les hommes." („Neanders Church History", Vol 1, p.399)

9. Dans Ap 13:18, nous trouvons un autre signe, le nombre de la Bête: „Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six." Un des titres officiels du pape est: „Vicarius Filii Dei", qui est traduit: „Représentant du Fils de Dieu". En réponse à des questions de lecteurs, le journal catholique „Our Sunday Visitor" du 18.4.1915 dit ceci: „Les lettres gravées sur la Mitre des papes (ou mieux, la Tiare) sont les suivantes: Vicarius Filii Dei". 666_fr.jpg (19174 Byte)Cette appellation (qui est en elle-même un blasphème, puisqu’elle se place elle-même au-dessus du Saint-Esprit (Jn 16:12-15; 14-26; Rm 8:26), le vrai représentant de Christ sur terre) est le nom de la Bête (verset 17). Selon les informations contenues dans les versets 17 et 18, nous trouvons le nombre de son nom, 666. Puisqu’en latin certaines lettres ont des valeurs numériques, nous n’avons qu’à les additionner. C’est la prophétie qui indique qui est l’Antéchrist.(comparez 2 Th 2:3-12; 1Jn 4:3; 2Jn 7; Rm 8:3). Le terme grec „Antéchrist" signifie quelqu’un „qui se met à la place de l’Oint du Seigneur ( de „anti" - à la place de, et „crio" - onction)." (Concordance NT, p.371)

En d’autres termes, l’Antéchrist est le prétendu représentant du Christ- exactement ce que le pape proclame être! Si le pape devait se présenter dans le langage du Nouveau Testament il devrait dire: „Je suis l’Antéchrist!"

 

Heiligt.JPG (23061 Byte)Jésus-Christ est l’unique et le véritable souverain Sacrificateur dans le sanctuaire céleste après son ascension, „comme ministre du sanctuaire et du véritable tabernacle, qui a été dressé par le Seigneur et non par un homme." Heb 8:1-2 Là, Jésus trace pour nous, chaque jour, par son sang, le chemin vers le propitiatoire de son Père (Jn 14:6,13,14; Rm 8:34), que nous pouvons approcher à tout moment par la prière sans l’intervention d’un homme, seulement par la foi et la confiance dans le sang expiatoire du Christ (Heb 4:14; 5:10; 7:25; Mt 6:6-15). L’enseignement d’une médiation supplémentaire faite par un homme ou par des „saints disparus" représente un „blasphème de la bête contre Dieu et Son tabernacle" de réconciliation dans le ciel selon Ap 13:6 (comparez Dn 8:11-14 et 12:11- là cette situation est décrite comme étant une „transgression envers le sanctuaire" ou „l’abomination de la désolation").

 

LA MARQUE DE LA BÊTE

Il ne s’agit pas d’un symbole extérieur qui est imposé à tout homme contre sa volonté. Si l’on ne pouvait pas sonnfrz.gif (5814 Byte)refuser d’accepter la Marque, alors l’avertissement de Dieu disant de ne pas l’accepter n’aurait aucun sens. Ceux qui refusent d’accepter la „Marque de la Bête" (le signe d’autorité ou d’affiliation) sont décrits comme suit: „...ceux qui gardent les commandements de Dieu, et la foi de Jésus" Ap 14:12. Ce sont ceux qui ont reçu le Sceau de Dieu (Ap 7:3,4; 14:1), et ils sont victorieux de la Marque de la Bête (Ap 15:2; Comparez Dn 3). La Marque de la Bête comprend la transgression de la loi de Dieu (Comparez Jac 2:10), parce que le sceau de Dieu, le signe de son autorité, se trouve dans les 10 commandements (voir plus bas). L a Marque de la Bête sera reçue sur le front ou sur la main (voir Ap 13:17; 14:9). Le front symbolise la conscience (la croyance, la connaissance). La main symbolise les actions de l’homme, (garder ou ne pas garder les commandements). Ceci se voit aussi dans Dt 11:8,18 (Comparez Dt 13:1-6) où il est question de garder tous les 10 commandements.

Quiconque comprend les exigences et l’institution du quatrième commandement, dont Dieu dit qu’il est le signe de son autorité, et néanmoins le rejette, et honore plutôt ce que Rome a établi comme signe de son autorité, celui-là accepte le signe d’affiliation à Rome, la Marque de la Bête. Ce n’est pas avant l’établissement d’une loi du dimanche nationale, quand l’humanité aura à choisir entre garder les commandements de Dieu ou les commandements des hommes, que ceux qui continueront dans la transgression recevront la Marque de la Bête. Pour les observateurs du dimanche sincères, voici ce qui s’applique: „Dieu sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils ont à se repentir" (Ac 17:30).

 

LE SCEAU DE DIEU

Un signe ou un sceau ont le même sens dans la Bible (Rm 4:11). Un sceau officiel doit montrer trois choses:

1. Le nom du législateur -ex: Charles De Gaulle

2. Sa position officielle -ex: Président

3. Le territoire -ex: La France

Le Sceau de Dieu est lié à sa loi et se trouve dans le quatrième commandement (Ex 20: 8-11):gessabba.JPG (17171 Byte) „Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le sabbat de l’Eternel ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui réside chez toi. Car en six jours l’Eternel a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve, et il s’est reposé le septième jour: C’est pourquoi Dieu a béni le jour du sabbat et l’a sanctifié." (Comparez Ex 31:13, 17, 18) Bien que tous les commandements soient d’importance égale aux yeux de Dieu (Jac 2:10), on trouve la marque du Sceau de Dieu seulement dans le quatrième commandement:

1. Le nom de Dieu: „L’Eternel ton Dieu"

2. Le titre: „Créateur"

3. Le domaine: „le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve".

La Bible parle du Sabbat comme du signe éternel de Dieu: „...vous ne manquerez pas d’observer mes sabbats, car ce sera entre moi et vous, et parmi vos descendants, un signe (éternel) auquel on connaîtra que je suis l’Eternel qui vous sanctifie." Ex 31:13 (Comparez les versets 16 et 17; Ez 20:12,20).

Jésus dit ceci: „Ne croyez pas que je sois venu abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité; tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé." Mt 5:17,18

Il y a quelqu’un qui est venu vers Jésus et lui a demandé: „Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle?" Jésus répondit: „...Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements...tu ne tueras point; tu ne commettras point d’adultère; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage..." Mt 19:16-19

Le Sabbat du septième jour fait partie intégrante de la loi de Dieu, mémorial hebdomadaire de Christ en tant que Créateur et Rédempteur. „Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu... Toutes choses ont été faites par elle... Et la Parole a été faite chair et elle a habité parmi nous pleine de grâce et de vérité." Jn 1:1-3,14

Comme le repos promis à Israel à son entrée dans le pays de Canaan, le Sabbat est un mémorial du „repos de Sabbat" promis à l’entrée de la canaan céleste (2 P 3:13; Heb 11:10.39.40; Ap 21:2), qui aura lieu au retour de Jésus (Heb 3:10-19; 4:1-11; Comparez Dt 4:1-2; 1Cor 10:11-13 ), après les 6000 ans d’errance dans le „désert de l’histoire humaine" depuis la chute de l’homme dans le Paradis. Si vous entreprenez la tâche d’additioner les périodes de temps pour chaque génération mentionnée dans la Bible en partant d’Adam, vous obtiendrez un total d’environ 4000 ans jusqu’à l’époque du Christ. (Voir „Atlas of World History",1990,de K.Thienemanns Press, Stuttgart-Vienne). Avec ceci nous pouvons clairement voir que nous sommes à la fin du 6 ème millenium de l’histoire de l’humanité comme prédit par Dieu. Concernant le retour du Christ, la Bible dit ceci: „...devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour."(2P 3:8) Est-ce que vous réaliser maintenant „...que le Fils de l’homme est proche, à la porte"? (Mt 24:33)

Dans le Nouveau Testament le peuple de Dieu est appelé l’Israel spirituelle, qui par la foi a reçu la circoncision spirituelle du coeur. (Comparez Col 2:11-12; Rm 2:28-29; Gal 3:6-9,28,29; 5:6; 6:15; Rm 11:25;1 P 2: 9-10). La nouvelle alliance avec Christ fait de chaque personne une nouvelle création par sa puissance créatrice. Ce fait était prédit par le prophète Jérémie: „...Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israel, après ces jours-là, dit l’Eternel: Je mettrai ma loi au-dedans d’eux, je l’écrirai dans leur coeur; et je serai leur Dieu et ils seront mon peuple." Jér 31: 31-33

Par conséquent le peuple de Dieu maintiendra toujours sa loi: „Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre au reste de sa posterité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui retiennent le témoignage de Jésus." Ap 12:17 (La femme pure dans la prophétie symbolise une église pure, la prostituée, une église déchue.(comparez 2 Cor 11:2; Ez 16; Ap 17:18).

 

Maintenant nous comprenons ce que signifie le message des trois anges d’Apocalypse 14:

1. Il nous dit que le jugement, la décision concernant notre vie éternelle, a lieu maintenant dans le ciel. (versets 6-7)

2. Il dit que le Protestantisme aussi est tombé (verset 8), et selon Ap 18:1-5 „...elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur..."  L’ange lance un appel à chaque Chrétien honnête: „...Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux." Ap 18:4 .

3. Un avertissement tres sérieux et rempli d’amour que Dieu adresse au monde entier: tous ceux qui adoreront la papauté et son image, quand ils céderont à la pression de sanctifier le dimanche en dépit de leur discernement, recevront la Marque de la Bête et subiront la mort éternelle en conséquence. (Ap 14: 9-11)

4. Le verset 12 nous montre le groupe de personnes qui ne reçoivent pas la Marque de la Bête. Ils gardent tous les commandements de Dieu (y compris le commandement du Sabbat du septième jour) et la foi de Jésus.

 

RÉSISTEREZ-VOUS AU JOUR DU JUGEMENT ?

Le premier ange parle du jugement de Dieu qui aura lieu dans le ciel avant le retour du Christ, (comparez Dn 7:9-12; 2Cor 5:10), parce qu’il doit être décidé avant son apparition qui sera ressuscité des morts pour la vie éternelle, et qui, d’entre les vivants, sera transmué à sa venue. (1.Thes 4:15-17; Jn 5:27-29; Ap 20:5-6) De plus, la Bible parle d’un jugement ayant lieu dans le ciel après les 1000 ans, après le retour de Jésus, auquel tous les fidèles prendront part en prononçant une sentence sur les morts incrédules et les anges déchus.jesusgeb.JPG (20143 Byte) (Dn 7:22; 1.Cor 6:2-3;Ap 20:4). Cette sentence sera annoncée et exécutée après les 1000 ans à la résurrection des incrédules (Jn 5:29; Ap 20:7-15).

Les 10 Commandments sont le critère immuable au jour du jugement de Dieu. (Ap 11:19; Ps 89:35; Mt 7:21). Ils sont reflétés dans l’attitude exemplaire de Jésus (Phil 2:5; Rm 15:5); il en est dit ceci: „Je veux faire ta volonté, mon Dieu et ta loi est au fond de mon coeur." Ps 40:8-9 (Comparez Jn 6:38; 4:34; Ps 40:7-10; Heb 10:9; Lc 22:42). Dans le „Notre Père" nous prions ainsi Ps 40:8-9 (Comparez Jn 6:38; 4:34; Ps 40:7-10; Heb 10:9; Lc 22:42). Dans le „Notre Père" nous prions ainsi „Que ta volonté soit faite", mais la volonté de Dieu devient-elle réalité dans notre vie de péché ? La Bible dit ceci: ", mais la volonté de Dieu devient-elle réalité dans notre vie de péché ? La Bible dit ceci: „...le péché est la transgression de la loi" (1.Jn 3:4), et „car le salaire du péché, c’est la mort" (Rm 6:23). Alors, lorsque nous entendons de la bouche du prophète: „Un Ethiopien peut-il changer sa peau, et un léopard ses tâches ? De même pourriez-vous faire le bien, vous qui êtes accoutumés à faire le mal ?", Jér 13:23, (comparez Rm 7:24), quand nousAmKreuz3.JPG (17360 Byte) considérons notre propre vie, nous devons réaliser qu’il est impossible que, par nous-mêmes, nous échappions au jugement de Dieu et par conséquent à la mort éternelle. Dieu, néanmoins, a tracé un chemin de salut pour tous ceux qui étaient sous l’esclavage de Satan. Ce chemin, que l’amour de Dieu a tracé, s’appelle „Jésus-Christ". „Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle." Jn 3:16 Golgotha se dresse comme mémorial de ce sacrifice incompréhensible, qui était nécessaire pour expier les transgressions de la loi de Dieu. Ainsi nous ne pouvons pas considérer le péché comme quelque chose d’anodin (Rm 6:15). L’offre de miséricorde de Dieu n’est pas une offre à bon marché. Elle nécessite votre consentement et votre complète soumission à Dieu. Jésus dit ceci: „Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi." Jn 14:6. Dans sa vie, Jésus nous a montré le chemin vers son Père, et le chemin vers la vie éternelle.

 

COMMENT RECEVONS-NOUS LA VIE ÉTERNELLE ?

Jésus répond aujourd’hui comme par le passé: „Observe les commandements... et suis-moi!" Mt 19:17,21; comparez 1.P 2:21-25; Ap 14:4. La vie de disciple pour nous aujourd’hui consiste à étudier la vie de Jésus racontée dans les Saintes Ecritures (Jn 5:39; 8:31-32; 17:3) et à obéir à sa parole (Jn 3:36; Heb 5:8-9; 11:8 etc..; Jac 4:7; Rm 16:26). Bibell2.JPG (12857 Byte)Le Saint-Esprit provoquera la même réaction en nous qu’aux jours de la pentecôte, quand le peuple de Dieu confessa ses péchés et s’écria:„...que ferons-nous?" La réponse de Pierre fut celle-ci: „Repentez-vous..." Ac 2:37-38. A une autre occasion il dit ceci: „Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés." Ac 3:19.

La loi de Dieu, tout comme un miroir,Spiegel.jpg (7007 Byte) nous montre notre souillure et nos péchés (Rm 4:15; 3:20; 7:7), que Jésus veut laver avec son sang expiatoire. C’est la naissance de l’amour humain en réponse à Dieu. Jésus, en parlant d’une femme qui était une pécheresse, a dit ceci: „...ses nombreux péchés ont été pardonnés: car elle a beaucoup aimé..." Lc 7:47. „Pour nous, nous l’aimons parce qu’il nous a aimés le premier.... Car l’amour de Dieu (notre réponse) consiste à garder ses commandements: et ses commandements ne sont pas pénibles." 1 Jn 4:19; 5:3. Dans notre amour pour Christ, nous recevons de Dieu la puissance de vaincre le péché dans notre vie. „Si vous m’aimez, gardez mes commandements. Et...le Père...vous donnera un autre Consolateur,...l’Esprit de vérité..." Jn 14:15-17. L’amour et la force du Saint-Esprit qui nous est donné, nous permettent de vaincre le péché comme Jésus a vaincu. (Jn 15:10; 1 Jn 5:4-5; Ap 3:21).

Par l’incarnation de Jésus Christ, le Fils de Dieu (Phil 2:5-8; Jn 16:28), nous pouvons être sûrs que Dieu sait quelle sorte de puissance il doit nous donner pour nous permettre de répondre aux exigences de la loi de Dieu et de résister aux tentations de notre nature charnelle affaiblie. „Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que par la mort, il rende impuissant celui qui avait la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable; ainsi il délivre tous ceux qui, par crainte de lajesus.gif (2599 Byte) mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude...En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il soit un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation des péchés du peuple." Heb. 2:14-17.

Nous pouvons recevoir cette puissance, qui vainc le péché, seulement en croyant (Jn 6:28,29) à la justice exemplaire de Jésus (une vie sans péché vécue dans une nature déchue. Comparez Rm 8:3; Heb 4:15), et en acceptant perso-nellement, par la foi, son sacrifice en tant que substitut (Jn 3:16; 1:29)

Jésus n’est pas mort pour ses propres péchés. Nous lisons ceci: „ Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu." 2 Cor 5:21 (Comparez 1 Jn 3:5; Jn 8:46). Ceci signifie que nous nous repentions de notre perversité, la reconaissions et nous nous détournions du péché (la transgression de la loi de Dieu) et lui obéissions. (Prov 28:13; 1 Jn 1:6-10; 2:4; 3:3-10; 1 P 2:21; Mt 10:34-39).

La foi et la repentance sont des dons de Dieu pour ceux qui les recherchent avec un coeur droit. Dieu opérera ces deux choses en nous, par son Saint-Esprit, si nous lui en donnons l’occasion. La foi est le résultat de la proclamation et de l’étude de la parole de Dieu (Rm 10:17). Prediger.JPG (10707 Byte)Jésus a dit: „Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle: Ce sont elles qui rendent témoignage de moi." (Jn 5:39; Comparez Lc 24: 25-27; Jn 2:22; Rm 16: 26; Ac 17:11-12).

L’étude de la prophétie divine accomplie dans les moindres détails (concernant l’histoire du monde prédite et la venue de son Fils), renforcera notre foi dans le plan divin de la rédemption par Jésus-Christ et constituera une base sûre pour notre foi. (2 P 1:19-21). Pour une étude sincère de la parole de Dieu, il nous est promis un Enseignant divin invisible: „Mais le Consolateur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit...il vous conduira dans toute la vérité...ta parole est la vérité." Jn 14:26; 16:13; 17:17)

Quiconque rejette l’offre de miséricorde de Dieu, n’écoute pas sciemment la parole de vérité, ne la lit pas, et ne l’éprouve pas, ne recevra pas de Dieu la puissance salvatrice de la foi et fera finalement partie de ceux qui seront perdus éternellement. (Jér 6:17-19; 9:12-15; Os 4:6). „Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée." Jac 1:5. Jésus nous dit ceci: „Demandez, et l’on vous donnera... Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent?" Mt 7:7,11 . Alors demandons, comme l’a fait David: „O Dieu! crée en moi un coeur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé." Ps 51:10-12 (Comparez Ps 139:23-24) Quiconque croira sincèrement et priera vivra cette expérience: „Je puis tout par celui qui me fortifie." Phil 4:13 .HerzGebo.jpg (11338 Byte)

Ce n’est qu’en suivant Jésus avec un coeur sincère, et en Lui faisant confiance parce qu’Il est notre Rédempteur vivant, que nous pouvons développer un caractère semblable au Sien, et de cette façon être prêt pour son retour. „Voici l’alliance que je ferai avec eux, après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur coeur, et je les écrirai dans leur esprit..."Heb 10:16 (Comp. Jér 31:33)

Vous souvenez-vous que l’obéissance de l’homme fut mise à l’épreuve par un fruit, dans le jardin d’Eden? (l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Gen 2:16-17). De nouveau, dans les derniers jours l’obéissance de l’homme sera testée avec un commandement spécial de Dieu (Jac 2:10). Alors, le serpent trompeur demanda: „Dieu a-t-il réellement dit...?"

 Quelles conséquences catastrophiques l’humanité n’a-t-elle pas récoltées de cette désobéissance?! (Gen. 3) Le doute concernant un commandement clair de Dieu est à nouveau semé dans le coeur de l’humanité à notre époque, par l’ennemi suprême de Dieu, suggérant ceci: „ Est-ce que Dieu prend vraiment au serieux le Sabbat du septième jour ?" Quand on découvrira que l’observation du dimanche n’est rien d’autre qu’un commandement d’hommes, on devra se rappeler les paroles de Jésus: „Hypocrites, Esaie a bien prophétisé sur vous, ainsi qu’il est écrit: ...c’est en vain qu’ils m’honorent, en donnant des préceptes qui sont des commandements d’hommes...Vous rejetez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition." Mc 7:6-9

Par le prophète Ezéchiel, Dieu avertit son peuple: „Ne suivez pas les préceptes de vos pères, n’observez pas leurs coutumes (tradition), et ne vous souillez pas par leurs idoles. Je suis l’Eternel, votre Dieu. Suivez mes préceptes, observez mes ordonnances, et mettez-les en pratique. Sanctifiez mes sabbats et qu’ils soient entre moi et vous un signe auquel on connaisse que je suis l’Eternel, votre Dieu." Ez 20:18-20; Jér 9:12-13. Les commandements des hommes et leurs traditions ne nous libèrent pas du principe chrétien: „...Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes." Ac 5:29; 4:19.

Quelle sera votre décision- le Sabbat du Seigneur ou le dimanche papal ? (Jér 10:2; 1 R 18:21; 1 Sam 15:22-23) Le Saint-Esprit nous avertit: Quelle sera votre décision- le Sabbat du Seigneur ou le dimanche papal ? (Jér 10:2; 1 R 18:21; 1 Sam 15:22-23) Le Saint-Esprit nous avertit: „...Aujourd’hui,si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos coeurs...car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres , comme Dieu s’est reposé des siennes. Empressons-nous donc d’entrer dans ce repos (de sabbat) afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance." Heb 4:7; 10-11.

Seuls seront rachetés et sauvés ceux dont la Bible dit: „C’est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus." Ap 14:12.

Des plaies et des jugements terribles vont bientôt s’abattre sur l’humanité qui aura reçu la Marque, le nom, ou le nombre de la Bête, ou qui adorera la Bête et son image (qui se soumet à l’autorité politico-religieuse de l’Antéchrist) et qui, par cet acte, aura pris position contre la volonté et l’avertissement clairs de Dieu. (Ap 13:16-18; 14:9-11; 16:2; 18; 19:19 -21)

Ce message de l’heure du jugement peut susciter la peur chez certains. Mais, c’est en réalité un message de salut, un message venant d’un Dieu amour „ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance." (2 P 3:9) Tout individu sincère fera cette experience: „La crainte de l’Eternel est le commencement de la science." Prov 1:7 (Comparez Lc 12:4,5; Ex 20:20) La peur est générée seulement par le péché (Voir Gen 3:10,11). Cependant, après que nous aurons accepté le pardon par l’amour de Dieu en Jésus-Christ, nous ferons cette experience que „La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte...celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour. Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier." 1 Jn 4:18-19

Le sentiment d’être perdu laisse la place à l’assurance du salut, et la peur de Dieu, au respect et à l’amour. Le désespoir est remplacé par de la persévérance, et la peur générale par une attente joyeuse de l’accomplissement d’une promesse divine. L’offre de Dieu, le temps accordé pour la repentance et le retour, durera seulement une courte période de temps. Utilisez ce temps pour examiner sérieusement votre propre condition et changer de direction car le temps de grâce va bientôt prendre fin, avant le retour du Christ. Les signes des temps nous disent que nous sommes dans la toute dernière heure de l’histoire de cette terre!

jesko3kl.jpg (13220 Byte)„Le jour du Seigneur viendra comme un voleur, en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les élémentsSanduhr.JPG (23057 Byte)

 

 
     
        

Missionsgesellschaft zur Erhaltung und Förderung adventistischen Glaubensgutes e.V.; Elstergasse 21; 13505 Berlin; Eintrag im Amtsgericht Berlin-Charlottenburg;
presserechtlich verantwortlich: Hermann Kesten; Rasenstr.18 in 14715 Möthlow

Spenden:
BLZ 100 900 00 (Berliner Volksbank) Kontonummer: 137 195 4003

info@mefag.de